rejoignez Barbaros bulvarı et Yıldız sarayı avec son magnifique parc !
! àcontinuez vers Yıldız Sarayı !
A défaut de Palais ottoman, continuez vers un musée plus ... industriel !
! à défaut de Palais impérial  ottoman classique, pourquoi pas le musée "Rahmi M. Koç Müzesi " !
en-dessous de Nişantaşı et Teşvikiye., là où Lamartine, en 1850, est reçu par Abdülmecid, deux adorables petits pavillons au milieu des fleurs et... des mariés qui viennent s'y faire photographier !

Ihlamur kasrı

;;;;;
Ihlamur sur un plan...
Merci aux "Palais Nationaux , Assemblee Nationale Turque"
.../... Le Kasrı Hümayun avec son escalier monumental, le bureau et la chambre du Sultan Abdülhamid II,

L'élégant Mabeyn-i-Hümayun - pavillon des hommes, et sa serre où vous apercevrez peut-être des camélias apportés de France par Abdülhamid

Puis enfin le Çadır Kasrı - maintenant un salon de thé - où vous vous laisserez aller à votre gourmandise.

Maslak Kasrı

Et puis j'ai vu, cerné d'arbres et de fontaines,
Un palais rond et frais.
Des salons où luisait une étoile d'ébène
Au milieu des parquets.

Anna de Noailles, Les Eblouissements, 1907
... En tout cas, toujours une merveilleuse invitation à la vraie "vie de palais" : celle de la magnificence discrète !
Au milieu du parc, prenez possession d'un relais de chasse et de ses pavillons, apparemment bien modestes et sans prétention, construits à l'époque du Sultan Abdülaziz.../...
Dans les hauteurs des parcs qui bordent le Bosphore, au-dessus d'Emirgan et d'Istinye - sur la Büyükdere cad. après le 2 ème périphérique, vraiment perdu à quelques pas des buildings de 4 Levent (le Manhattan d'Istanbul ! ), inséré dans un établissement militaire, mais on vous laissera entrer ! Quel ravissant petit bijou ! Peu de visiteurs, un accueil d'une exquise gentillesse mais aussi une triste impression d'abandon : manque de moyen ou désintérêt pour cette Turquie impériale déclinante ?
Maslak sur un plan...

Quittons les rives d'Istanbul Boğazı (Bosphore) pour aller sur celles de Haliç (Corne d'Or) découvrir Aynalıkavak Kasrı, discrète perle impériale ! Ou bien rentrons plus à l'intérieur de la Ville ! Ou bien montons sur les hauteurs du Bosphore ! Perdons-nous dans ces parcs luxuriants, vestiges fragiles d'un Istanbul alors épargné par l'urbanisation à tout va...

PALAIS IMPERIAUX A ISTANBUL - IV

Aynalıkavak sur un plan...
Sur le bord de la Corne d'Or, à l'écart des circuits connus, quel havre de paix !
Mais quand sa porte fermée depuis 2003 ! va-t-elle enfin se réouvrir ?

Aynalıkavak Kasrı

! Aynalıkavak en photos
Ou bien plus bas vers le Bosphore dans ce qui étaient les jardins de Çırağan Sarayı :
Çadır Köşkü, près d'un petit lac,
un de ces endroits magiques d'Istanbul
pour déguster quelques pâtisseries
et... boire un çay.
De toutes les façons, terminez votre visite en vous arrêtant dans l'un de ces deux pavillons qui servaient aux réceptions officielles :
Malta Köşkü (photo)
Renseignements pratiques & Photos
 
Renseignements pratiques en anglais & "Gallery" : des photos !
 
Yıldız Sarayı est aussi une véritable petite ville : avec Yıldız Çini Fabrikası, manufacture de porcelaine ouverte en 1893 ; avec Marangozhane, atelier de menuiserie pour le menuisier chevronné qu'était Abdülhamid, avec aussi le Théâtre, la cour impériale est folle d'opéra ! !
Au début du XIXè, les jardins de la colline de Yıldız avec leur  vue superbe sur le Bosphore, commencent d'abord par accueillir des "kasır" destinées à des Valide Sultan. Se constitue un palais qui revient au plan traditionnel ottoman : une succession peu ordonnée de bâtiments différents - comme Topkapı. 
Soucieux - certains disent obsédé ? - par sa sécurité, en 1877 Abdülhamid II quitte Dolmabahçe - où peuvent toujours surgir les bateaux de guerre étrangers, pour faire de Yıldız Sarayı, seul palais éloigné du Bosphore  qui domine Istanbul, sa résidence. 
Complètement pillé en  lors de sa déposition en 1909, il accueillera très "misérablement" le dernier Sultan Mehmed VI.   Aujourd'hui peu de parties encore sont ouvertes à la visite 

Yıldız Sarayı

Yıldız sur un plan...
! Yıldız sarayı en photos !

Kamondo Sarayı

A Kasımpaşa, sur la même rive qu'Aynalıkavak Kasrı, mais plus proche du Pont de Galata, Kamondo Sarayı. Ce palais, construit d'abord par I. Ahmed puis par II. Mahmud - fils d'Aimée Dubuc de Riverie dite Naksh-i-dil - est racheté au XIXè par Avraham Camondo (1781-1873), chef d'une illustre dynastie de banquiers, qui émigre à Paris dans les années 1865; mais Avraham a souhaité être enterré à Hasköy ! Nissim (1830-1889), fils de Salomon reprend la flambeau, porté ensuite par son propre fils Moïse (1860-1935). Ce dernier voit son fils Nissim, mourir pour la France en 1917. Sans successeur, il lègue toutes ses collections au Musée Camondo. Sa fille Béatrice Reinach avec ses deux enfants Fanny et Bertrand, derniers descendants, sont emportés par la barbarie nazie.

Kamondo Sarayı ne se visite pas : c'est le siège de la Marine Turque du Nord. Alors admirez-le de votre bateau, lors de vos promenade sur Haliç (Corne d'Or) !
Kamondo sur un plan...
!  et si nous traversions le Bosfor pour des palais impériaux , côté Asie !

vers Palais Impériaux à Istanbul - V ...

!  et si nous traversions le Bosfor pour des palais impériaux , côté Asie !