Apamée, frontière insaisissable entre Orient et Occident

Avec la conquête de la Mésopotamie par les Parthes à la fin du IIème av. J.-C., l'Euphrate dans cette région, dessine une ligne de partage entre Occident et Orient. Occident des Romains face à l'Orient des Parthes Arsacides jusqu'au IIIème ap. J.-C., puis des Perses Sassanides jusqu'en 655.

Ensuite c'est l'Occident de l'Empire Byzantin, face à l'Orient des Omeyyades jusqu'en 750, face à l'Orient des Abbassides et de la dynastie des Hamdanides de Syrie (à partir de 905).

Puis le tumulte des conquérants qui traversent, retraversent et disparaissent : Grands Seldjoukides, dynastie des Noumayrides de Syrie (XIème), fragile Comté latin d'Edesse, Ayyoubides de Syrie, Mongols assujettissant les Seldjoukides ( XIIème et XIIIème). Mais à l'Occident, le sultanat seldjoukide de Rum tient jusqu'en 1308 tandis qu'à l'Orient s'affirme l'empire mongol des Ilkhans d'Iran (fin du XIIIème)

Au XIVème, c'est l'Occident de l'empire Ottoman s'ébauchant, face à l'Orient de l'Empire éphémère de Timour le Boiteux (1370-1405), puis face à l'Orient de l'Etat Séfévide.

Avant qu'au XVIème l'empire Ottoman conquérant n'intègre définitivement l'Euphrate à l'intérieur de ses frontières.
"Atlas des peuples d'Orient", J. & A. SELLIER,
La Découverte, 1993

Inépuisable observatoire des odyssées sans fin des nations, peuples et diasporas qui crée des communautés surprenantes, comme :
• Les 200 000 turcs Gagaouzes, chrétiens orthodoxes, originaire de Bulgarie, partagés entre Modalvie et Ukraine !
• Les turcs Karaïtes : branche du judaïsme, parmi les Khazars et les Coumans de Crimée !
• Les turcs Karamanites : Seldjoukides byzantinisés !
! photo : merci à "the University of Texas at Austin" !

situer Apamée sur une carte

Les autres "Apamée"

• Apamée de Bythynie, tout au nord de l'Asie Mineure
• Apamée de Phrygie (Apameia), Dinar au sud de Burdur ; paix d'Apamée-Kibotos en 188 av. J.-C. qui fait perdre toute l'Asie Mineure à Antiochos III, roi séleucide de Syrie
• Apamée sur Oronte de Celesyrie
• Apamée Raghiane au sud de la Mer Caspienne
! photo : merci à "the University of Texas at Austin" !
! merci au Cnrs info !! photo : merci à "Cnrs info" !
!  retour à la page d'accueil !
Apamée, envoutement de la Ville engloutie... N'entendez-vous pas cette sonorité ronde, reposante, mystérieuse ? Depuis le printemps 2000, Apamée et une partie de Zeugma, deux villes jumelles à 40 kms à l'est de Gaziantep, fondées par Séleucos Ier vers 300 av. J.-C. de part et d'autre de l'Euphrate, dorment sous 40 mètres d'eau au barrage de Birecik.

pourquoi Apamée ?

Apamée, symbole de la "Ville-Pont"

Reliées par un pont de bateaux - peut-être en dur plus tard, les deux jumelles, Apamée sur la rive orientale et Zeugma (ce mot grec "pont, lien" a remplacé le nom initial de la ville : Séleucie), contrôlaient la grande route qui reliait la capitale séleucide Antioche (Antakya) et le Monde méditerranéen à la Mésopotamie et à l'Asie profonde. Un pont, forcément un carrefour animé, aux échanges intenses, violents parfois, sûrement : et alors le passage devient frontière !

Zeugma, sur la rive d'Occident
Son essor est continu jusqu'à l'époque romaine. Elle reste une ville byzantine importante, évêché mentionné lors du Concile de Nicée en 325 ap. J.-C. En 1048, une dernière citation à travers Elie, son évêque qui sacre un patriarche d'Antioche, précède de peu l'arrivée de l'armée des Croisés et la fondation du Comté d'Edesse !
Apamée, sur la rive d'Orient
Sa vitalité semble s'être épuisée très tôt dans les guerres parthes et romaines au Ier av. J.-C. Mais ses nécropoles et leurs inscriptions en araméen d'Edesse (actuelle Urfa), nous rappelle que cette région correspond au Royaume d'Osrhoène, premier état chrétien du monde dont la culture araméenne et mésopotamienne a rayonné jusqu'en Inde et Chine dès le VIème.
! photo : merci à "the University of Texas at Austin" !
! "Centre de Calcul Recherche & Réseau de Jussieu"!
! the University of Western Australia et the Professor D. Kennedy !
Des sites sur Apamée et Zeugma - parfois en anglais mais avec photos
! www.zeugmaweb.com : à voir ! en anglais et turc !
! l'Université du Luxembourg !
! article très intéressant avec Cnrs info !
! archeologia : une revue bien intéressante !
• "A la recherche des mondes disparus", Editions du Chêne, 2000
p. 10 à 41: "Les derniers jours de Zeugma" ! de magnifiques photos à admirer !
• David Kennedy, Université Western Australia, Archéologia, décembre 1994
• C. Abadie-Raynal, Université de Nantes, Archéologia, mars 1998
• N. Zaïd, G. Thebault, D. Frascone, M. Dussauge, J.-B. Yon, A.-M. Manière-Levêque, J. Gaborit, I. Gökçaylı, article collectif, Archéologia, février 2001